GOCOOK PEAK 6050m
A cause des retours de mousson dbordant constamment par le sud, la deuxime partie de lquipe trpigne aussi, au camp de base. Nous en avons profit pour faire de nombreux reprages dans les valles voisines et la constatation est quil y a lembarras du choix !


Reprages dans les valles voisines


Mais pour cela il faut un crneau mto. Finalement, le vent tourne louest le 16 dans la journe, ce qui est assez bon signe. Un contact est tabli avec le camp 1, qui dcide de faire une tentative le 17. Le crneau semble jouable et lquipe du camp de base va faire de mme sur un sommet repr par Yannick Flugi et Marc. Le dpart est fix 3h du matin. Avec la pluie tombe les jours prcdents, nous aurons srement compter avec une belle quantit de neige fraiche partir de 5000m. De plus, la pente qui permet daccder larte Est relativement raide. Les joies de la dcouverte pimenteront un peu plus cette ascension qui nous motive tous. A notre quipe, compose des deux Yannick, Sbastien et Marc, viendront sajouter Pekma et Gokul, notre cuisinier. Pekma a plusieurs ascensions son actif, dont lEverest et le Pumori, Gokul quelques sommets de trek. Deux paires de jambes dacier en plus, surmontes chacune dun coeur d'or, ne seront pas de trop pour ouvrir la trace. De plus, Yannick F. a partag plusieurs expditions et trekkings avec Pekma, et cela va de soi, sil en a envie, quil est le bienvenu sur cette future premire .


Grsil et brouillard bas au rveil, rien de trs engageant pour le dpart, il faut y croire. La nuit a d nanmoins tre claire, car les rochers le long de la rivire sont verglacs. A mesure que nous progressons, la neige fait son apparition, ceci bien en dessous des 5000m escompts. Le glacier, contrairement celui qui donne accs au Red Apple Peak, nest pas trop crevass : le reprage a permis de l'observer. C'est une bonne nouvelle, car nous pouvons progresser tout droit sur celui-ci.


Traverse de la moraines

Longue progression sur le glacier

La quantit de neige augmente constamment. Sur le glacier, ce sont 30cm de neige frache mais dj collante qui nous attendent. Cela rend la trace pnible et nous oblige faire de frquents changements douvreurs. Mme nos amis npalais trouvent cette monte harassante ! Le dsavantage de ces contres sauvages est le manque de repres : aucune altitude nest garantie et ce qui semble devoir prendre une heure en prend souvent deux. La remonte du glacier nous prendra au final quelque trois heures ! Avant la rimaye, Yannick C. nous abandonne, laltitude a eu raison de lui. Il ne se sent pas la force de continuer et prfre sen retourner.


Au premier plan l'antcime visible du Gocook paek

Nous atteignons la rimaye. Le soleil est dj bien haut, mais na pas encore eu le temps de trop chauffer la pente qui se situe au-dessus de nous. La neige est encore assez stable. 45-50 sur 100m environ, ce nest pas excessif, mais avec la neige fraiche ce nest pas anodin non plus. Pekma se lance, suivi de Yannick F. droit derrire dans la pente. Tels une machine deux temps, ils tracent et avancent dun pas bien cadenc. Le temps de poser une broche afin de fixer la corde et la progression des deux premiers de corde continue. La sortie ne se fera pas au sommet de la pente : trop de neige, il est prfrable de sortir sur la gauche et de fixer la corde au bas dun peron rocheux. Dans les Alpes, la question se poserait de la fixer dans du terrain tel que celui-ci; ici, cela semble la manire la plus sre, le risque principal tant que la couche de neige tombe les jours prcdents ne soit pas lie la glace sous-jacente. Remonter sur une corde fixe vitera en cas de problme quune personne ne finisse dans la rimaye sous un paquet de neige. Une fois la corde fixe, il sensuit une remonte au jumar, qui permet aux premiers de visualiser la suite, pendant que les trois qui sont la rimaye remontent jusqu lui.


Remonte sur la corde fixe

Le sommet satteint par une arte lgante, relativement large, qui pourrait se gravir ski (ils sont malheureusement sur lautre sommet !). Le versant sud est constitu de couloirs et de barres rocheuses, qui donnent accs un immense bassin glaciaire totalement inexplor. La donne est claire, il va falloir tracer et cela ne va pas aller en samliorant. Le soleil monte rapidement, une nouvelle dont Yannick F. est peu enchant : la bonne nouvelle, il continue faire beau, donc pas de souci question mto ; en revanche, cela chauffe fort, il est 10h passes et le sommet est encore loin. Certains passages semblent raides. Entre scurit et audace, il faudra avancer.


Travers au dessus de la rimaye du Gocook

A la trace, chacun se relaie : tous les 100 pas environ. La progression est difficile. Lorsque nous ne sommes pas sur des cailloux, la neige dpasse allgrement la hauteur des genoux. Le passage-cl est une longueur 40 quil nous faut traverser avant la pente sommitale, la cl tant la quantit de neige accumule au-dessus, ainsi que le couloir de quelque 500m qui amne directement sur le glacier infrieur. Cest un peu expos de lavis de Yannick F. Un par un, nous traversons cette pente le plus rapidement possible. Sensuit linterminable pente sommitale, celle qui donne toute sa saveur une ascension. Sans elle, pas de sommet ; plus elle dure, meilleur il sera !


Travail d'quipe pour tracer

Yannick Flugi

A notre grande surprise, le sommet est rocheux, alors que nous imaginions, depuis le bas, un dme neigeux. A lEst, la face est verticale et tombe sur un autre glacier aux possibilits infinies pour un alpiniste. Larte se prolonge au NE sur un autre sommet laltitude infrieure au ntre. Nous sommes sauvs ! Il ne sera pas ncessaire de le gravir, lui qui semblait plus lev depuis le glacier.

Rocher gale cairn : nous en rigeons un et baptisons ce sommet GOCOOK Peak en lhonneur de notre cuisinier, qui sera le dernier de notre quipe y arriver (comme son habitude, il rayonne de son sourire immense).


Gokul qui arrive au sommet

Cairn rig au sommet du Cocook Peak


Team au sommet du Goccok Peak

La descente se fait par le mme itinraire. La petite lanterne allume la monte par Yannick Flugi savrait justifie : la descente, il est le dernier emprunter le rappel, mais aprs 15m, la pente se brise net devant lui. Le temps de faire un saut sur place afin de se dgager les pieds et la plaque est en bas. 100m de large sur 40m de haut, pour une paisseur de 30cm, il tait lheure de rentrer


il tait lheure de rentrer
INTRODUCTION
EN ROUTE VERS LINDE
EN MARCHE VERS NOTRE DESTINEE
A PIED DOEUVRE
RED APPLE PEAK 6070m
GOCOOK PEAK 6050m
TONGA MIDUK RI 6040m
LE TEMPS DES ADIEUX